Font Size

Cpanel

MAIA

Les MAIA font l'objet de la mesure 4 du plan Alzheimer 2008-2012 intitulée labellisation sur tout le territoire de portes d'entrée unique les « Maisons pour l'autonomie et l'intégration des malades Alzheimer » (MAIA)

Initialement présentées comme des « maisons » dans le plan Alzheimer, les expérimentations développent un processus d'intégration qui permet de construire, selon une méthode innovante, un réseau intégré de partenaires pour les soins, les aides et l'accompagnement des malades qui vivent à domicile.
Au terme de près de deux années d'expérimentation sur dix-sept sites pilotes, les maisons pour l'autonomie et l'intégration des malades Alzheimer (MAIA ), définies dans le plan Alzheimer 2008-2012 se déploient sur le territoire.
Afin de permettre ce déploiement, les MAIA ont reçu une base légale avec l'article 78 de la loi n° 2010-1594 du 20 décembre 2010 de financement de la sécurité sociale pour 2011 (article L.113-3 du code de l'action sociale et des familles).
Financées par les ARS sur la base d'une délégation de crédit notifiée par le directeur de la CNSA (section 1, sous-section 2 du budget de la CNSA).

POURQUOI LES MAIA ?

Cette mesure repose sur le constat d'une fragmentation de la prise en charge des personnes âgées, tant pour l'accessibilité aux soins et aux aides que pour le fonctionnement des structures et des services, particulièrement problématique dans la situation des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer.

À travers les MAIA, l'objectif consiste à renforcer l'articulation des intervenants des champs sanitaire, social et médico-social autour de la personne en perte d'autonomie fonctionnelle et de ses aidants. Cette nouvelle organisation vise à simplifier les parcours, à réduire les doublons en matière d'évaluation, à éviter les ruptures de continuité dans les interventions auprès des personnes et à améliorer la lisibilité par l'organisation partagée des orientations. Il ne s'agit pas de créer de nouvelles instances, mais de potentialiser les structures existantes en évitant les redondances.


LES MAIA SE DEVELOPPENT SELON SIX AXES


Trois mécanismes : la concertation (stratégique et tactique), le guichet intégré et la gestion de cas.
Trois outils : l'outil standardisé d'évaluation multidimensionnelle des besoins de la personne suivie en gestion de cas, le plan de services individualisé élaboré par le gestionnaire de cas et un système d'information partagé.
Le pilote du dispositif MAIA impulse et entretien le processus dynamique d'intégration des services. Il est le garant de l'implantation de la concertation, du lancement du guichet intégré et de la mise en place de la gestion de cas. Il fait le lien entre les deux niveaux de concertation ainsi qu'entre les trois mécanismes : la concertation, le guichet intégré et la gestion de cas.

LE GUICHET INTEGRE, POUR UNE REPONSE AUX PERSONNES QUI SOIT HARMONISEE, COMPLETE ET ADAPTEE


LA GESTION DE CAS, UNE REPONSE INDIVIDUALISEE AUX SITUATIONS COMPLEXES


Les « gestionnaires de cas » interviennent dans les situations complexes, afin de coordonner le travail des différents intervenants.
Leur mission est d'intervenir dans les situations complexes de personnes subissant de graves atteintes cognitives ou de lourdes pertes d'autonomie fonctionnelle. Le gestionnaire de cas est responsable de la prise en charge globale des personnes qu'il suit, référent et interlocuteur direct de la personne, de sa famille et de son médecin traitant. Il garantit le soutien et l'accompagnement des personnes et des aidants informels et développe un partenariat entre les professionnels sanitaires, médico-sociaux et sociaux concernés. Il évalue les situations dans une approche multidimensionnelle, définit un plan de services individualisé, basé sur les besoins dûment identifiés et dans lequel s'inscrit chacun des professionnels. Il planifie le recours aux services adéquats et effectue les démarches pour l'admission des personnes en établissement ou service médico-social.
Ainsi, à partir de l'évaluation qu'il a effectuée, le gestionnaire de cas peut mobiliser une équipe d'évaluation complémentaire (service du conseil général chargé de l'APA, caisses de retraite...). Assurant le suivi individualisé de la personne, le gestionnaire de cas doit réévaluer régulièrement la pertinence du plan de services mis en place.


Le cahier des charges MAIA est téléchargeable dans la rubrique « téléchargement » :  icon La MAIA (149.65 KB)

Le guide d'entretien MAIA et la fiche d'orientation MAIA sont téléchargeable dans la rubrique « téléchargement » : icon Guide dentretien MAIA (655.57 KB) icon Fiche dorientation MAIA (221.71 KB)

Vous êtes ici : Accueil MAIA

CLIC Senior Montagne

Tel:  (+33) 4 73 65 20 89
Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  
 

Site web: www.clicseniormontagne.fr
                                                                Réalisation : Site-city